Durant la vente aux enchères, fermeture des services : Prêt sur gages Dégagements Renouvellements

Agence de Strasbourg  Tél. 03 88 32 04 21 – Agence de Mulhouse Tél. 03 88 22 82 01

EDITO Cash : La baisse des taux suspendue

La baisse des Taux d’intérêts aura-t-elle bien lieu ?

Anticipée par les Marchés d’abord pour le second semestre 2023, repoussée ensuite au premier semestre 2024, et désormais au second semestre de l’année civile, la baisse des taux directeurs des Banques Centrales ne cesse d’être repoussée.

Amorcée par les évènements géo politiques (guerre Ukraine), la hausse des taux fut brutale et ininterrompue entre juillet 2022 (où les taux de refinancement de la BCE notamment évoluaient en territoire négatif) et  septembre 2023 au niveau européen, espérant ainsi tuer dans l’œuf l’inflation galopante émergente.

L’accès couteux au crédit a rapidement nui au marché immobilier qui, en premier, a vu son activité s’effondrer provoquant même une baisse des transactions et des valorisations. D’autres secteurs commencent à stagner, voire à régresser progressivement. Les baisses des taux Directeurs d’abord de la Fed puis de la BCE, susceptibles de redonner un souffle nouveau à l’activité économique, étaient donc attendues de pied ferme, d’autant que la Suisse , puis la Banque Centrale d’Angleterre avaient donné de premiers gages en ce sens

Les dernières tendances émanant de la BCE sont nettement plus pessimistes.

Las, le Président de la Bundesbank ( et membre du Conseil des Gouverneurs de la BCE) vient d’indiquer dans un interview accordé aux Echos (22/05/2024) qu’il faudrait certainement patienter encore avant de constater un reflux significatif de ces taux Directeurs.

M. Joachim NAGEL ne dément pas une première inflexion en juin, mais confirme que ce geste très attendu ne sera pas forcément suivi par de nouvelles étapes de baisse des taux lors des réunions suivantes.

L’obstacle principal à cette diminution programmée demeure bien entendu la maitrise de l’inflation, qui « résiste » plus que prévu -notamment aux Etats-Unis-, entrainant déception sur désillusion sur les marchés outre atlantiques, au point de repousser le point d’inflexion des taux aux calendes grecques.

Dans la même veine, les engagements pris par la BCE l’empêchent de revenir sur leur promesse de baisse des taux en juin, mais l’objectif de réduction des taux de refinancement à un objectif (toujours élevé) de 2,5  % est désormais repoussé en 2025 a minima.

Outre la deuxième vague d’inflation liée aux hausses des salaires octroyées, le dirigeant allemand note les facteurs pouvant exercer une pression sur l’inflation à plus long terme : diversification des chaines d’approvisionnement, relocalisations, marché du travail vieillissant…sont tous à même de générer des hausses de salaires, des coûts en général, et des prix in fine. 

« Parce que vos Biens ont une Valeur »

Gérard FISCHER Crédit Municipal de Strasbourg

Actualités thématiques

Calendrier prévisionnel des prochaines ventes aux enchères :

19 Juin 2024

18 Septembre 2024